Arles 2017 : le programme enfin dévoilé

………C’est un incontournable dans le monde de la photographie : les rencontres photographiques de Arles. Cette quarante-huitième édition se déroulera du 3 juillet au 24 septembre a dévoilé son programme au mois de Mars.
Cette année encore le programme s’annonce plutôt riche, avec de nombreuses expositions, toutes différentes les unes des autres mais toutes aussi impressionnantes.

Au rendez-vous cette année l’Amérique Latine, avec la mise en avant de la Colombie, Audrey Tatou et Dubuffet, la Chute de Lénine et la mort de Grace Kelly, des thématiques diverses et variées.
Les expositions auront lieu dans les mêmes espaces que les années précédentes avec cette année deux nouveaux lieux pour encore plus d’espaces : la Croisière et la Maison des Peintres.
Après l’Afrique mise à l’honneur en 2016, ce sera l’Amérique latine avec un focus sur la Colombie pour l’été 2017.
Ce volet accueillera notamment le travail de différents photographes, comme La Vuelta, exposition de vingt-huit photographes et artistes de différentes générations ou encore les portraits de l’artiste venu de Chili Paz Erràzuriz, qui a co-fondé l’Association des photographes indépendants, dénonçant les diktats sociaux.

 

 

Une deuxième thématique forte des Rencontres d’Arles : l’expérience du territoire. Pour la première fois, sera présent une vue d’ensemble du travail de Michael Wolf, photographe allemand reconnue notamment pour son travail de focus sur les grandes villes, comme Tokyo, Hong-Kong ou encore Chicago. Une pièce maîtresse au sein de son exposition : « The Real Toy Story ». Installation réalisée en 2004, qui met en scène plus de 20.000 jouets « made in China » en plastique, trouvés aux Etats-Unis. A côté de cette installation, les portraits d’ouvriers chinois travaillant dans des chaînes d’assemblages et produisants ses jouets destinés au grand public du monde entier.

 

Une troisième et dernière thématique, celle de la mise en scène. Pour cette dernière, vous pourrez retrouver le travail personnel de l’actrice et mannequin française Audrey Tautou intitulé « Superfacial ». Cette exposition est une série d’autoportraits de l’actrice fait en argentique. Audrey Tautou se joue de sa célébrité en devenant son propre modèle et en se montrant au public pour la première fois.

 

Arles, c’est avant tout trente-sept expositions officielles et une dizaine d’autres expositions regroupant les travaux de deux cent cinquante photographes.
Pour découvrir tout le programme du plus grand festival de photo du monde, je vous invite à vous rendre sur le site officiel : www.rencontres-arles.com

About the Author:

Sorry, the comment form is closed at this time.